CHRISTOPHE NEUHAUSER
Salle comble à Altigone

pbimg6.jpg (11036 octets)

Le guitariste virtuose Christophe Neuhauser a une nouvelle fois rempli la salle d'Altigone. Son public fidèle, séduit, il y a deux ans par sa prestation en ce même lieu, des trois concertos pour guitare et orchestre, est revenu nombreux pour applaudir son nouveau récital.
Christophe n'a pas eu de mal à convaincre son public que la guitare était à l'égal d'autres instruments de solitstes, comme le piano, le violon ou le violoncelle, un intrument qui se suffit à lui même. Il a choisi un retour aux sources avec l'interprétation de morceaux signés par les plus grands noms de la musique : variation sur le thème de "la flûte enchantée", de Mozart, "Capricio" et "Recuerdos de la Alhambra", de Tarrega, "Asturias", d'Albeniz, "Prélude et fugue en Ré majeur", de Bach.

Les mélomanes écoutèrent religieusement le jeune élève d'Alexandre Lagoya. Rappelons aussi que Christophe Neuhauser, originaire de notre région et premier prix du conservatoire de Paris, a travaillé avec les plus grands comme Alirio Diaz, Léo Brower.

Christophe Neuhauser a démontré (avec quel brio) qu'il savait passer de l'interprétation d'un concerto avec orchestre à une brillante interprétation intimiste, où son talent faisait merveille. Les applaudissements nourris qu'il a reçu de son public l'inciteront certainement à revenir à Altigone. Ne disait-il pas, en coulisse, tout son plaisir de retrouver les Saint-Orennais, qui lui avaient fait un triomphe, il y a deux ans ? A bientôt, Christophe.